Et pour les enfants ? Le festival Au Bonheur des mômes

Au Bonheur des Mômes, le plus grand rendez-vous culturel jeune public en Europe…

Précurseur de la culture pour tous jusqu’en montagne, le festival Au Bonheur des Mômes, fort de (déjà) 26 ans d’existence, a infiltré jusqu’à l’ADN de la station du Grand-Bornand, au point de constituer le pivot de son positionnement : à savoir l’une des plus belles destinations d’altitude françaises, à forte plus-value artistique et culturelle.

La portée internationale du festival s’est traduite au fil des éditions par des jumelages tissés avec des institutions touristiques et culturelles majeures d’autres pays et régions d’Europe, montrant l’importance du festival au delà de nos frontières. A l’instar de l’Italie, de la Suisse, de la Belgique, de l’Espagne, de la Catalogne, de la Wallonie, de la Bretagne ou encore du Québec.

Le Festival aujourd’hui c’est, sur chaque édition :

80 000 festivaliers
90 compagnies françaises et étrangères
450 représentations
– Des spectacles à partir de 18 mois
30 lieux de spectacle dont 15 en salles, avec des jauges de 15 à 550 places
30 ateliers participatifs à partir de 3 ans
– 1 centre du village consacré aux jeux en bois insolites de la compagnie des Festijeux (le partenaire jeux du festival)
– 350 m2 dédiés à la lecture sous toutes ses formes : la Tente à Lire
– 1 prix littéraire jeune public remis durant le festival : le prix de la Vache qui lit
26 000 places de spectacle vendues et un taux de remplissage de 98%
150 programmateurs français et étrangers
350 équipiers à la technique, la logistique ou l’accueil du public.
un impact médiatique important au niveau local, national et international

Au Bonheur des Mômes, tout un village retombe en enfance…

2012_Rois-vagabonds_Artiste-enfant-062Photo-G-Piel

Avec plus de 450 représentations en salles ou en plein air, le festival investit tout le village et les spectacles prennent parfois place dans des lieux improbables : yourtes, tipis, fermes, alpages, salles de classe ou télécabines.

Le site du Festival est divisé en plusieurs zones contigues dont les trois principales sont :

le Village Nomade, qui accueille des spectacles sous chapiteaux et qui est le point de départ des spectacles en déambulations.

le Pré aux Vaches, avec des salles d’une capacité de 40 à 500 places,

le Village des Mômes, avec de nombreux spectacles en salle et en plein air, où au fil des années cours, jardins, écoles et places ont été investis.

Depuis 2003, une scène a également vu le jour dans les alpages. Ainsi, en prenant la télécabine du Rosay, le public peut se rendre Tout Là-Haut, Là-Haut dans la Montagne pour assister à des spectacles en salle ou sous chapiteau.

Enfin, le dimanche après-midi, au Chinaillon, à 1 300 m d’altitude, le coup d’envoi du Festival est donné avec Les Saltimbanques au Sommet, une ouverture dédiée aux arts de la rue et pétillante de spectacles.

Au Bonheur des Mômes, un univers à part entière…

2013_Image00003-G-Piel-

Dans un site entièrement décoré et fermé à la circulation pendant la durée du festival, c’est une véritable et unique ambiance de fête qui s’installe au Grand-Bornand pendant toute une semaine.

Tous les genres artistiques sont représentés afin d’offrir au public une grande diversité de spectacles: cirque, marionnettes, musique, théâtre, danse, arts de la rue, contes, vidéo, arts plastiques,…

Depuis 23 ans, à l’affiche de chaque édition sont présentées des créations uniques de compagnies reconnues, venues des quatre coins du monde.

Le Festival est aussi un tremplin pour les nouveaux talents avec notamment l’opération Coups de Pouce aux jeunes compagnies soutenue par le Conseil départemental de la Haute-Savoie.

Au Bonheur des Mômes ce fait aussi un point d’honneur à choyer les tout-petits. Des spectacles et activités adaptés (massages pour bébé, parcours de motricité, jeux d’éveil) sont donc proposés aux bambins dès 3 mois et leurs parents.

Pour que les enfants deviennent acteurs du Festival, 30 ateliers de pratique artistique (cirque, danse, théâtre, musique, photographie, écriture) et de découverte de la nature, encadrés par des professionnels, sont proposés à la séance ou à la semaine.

En plus des spectacles, dans chaque lieu, les enfants et leurs parents peuvent découvrir de nombreuses activités ludiques telles que les jeux en bois de Festijeux, les instruments géants d’Étienne Favre, les manèges artisanaux à propulsion parentale du Théâtre de la Toupine, ou encore le Manège Magique de la Famille d’Andréa, inventé par la compagnie Royal de Luxe.

Enfin, la promotion de la lecture tient une place importante dans le Festival avec la Tente à Lire, un espace de 350 m2, totalement dédié aux livres pour enfants et soutenu par Savoie-Biblio. Le prix roman jeunesse La Vache qui lit permet également aux enfants de 9 à 11 ans d’élire leur livre préféré dans cadre d’un concours mis en place dans de nombreuses bibliothèques du département en amont du festival.

Tarifs : 

5 €/personne le bracelet « journée » – 20 €/personne le bracelet « semaine »*
3 €/personne le bracelet journée « Les saltimbanques au sommet », dimanche 20 août

*pour tous festivaliers de + 4 ans. Entrée offerte aux mini mômes. Les bracelets garantissent la libre circulation des festivaliers dans la bulle du festival, et l’accès à l’ensemble des espaces de jeux, déambulations et spectacles en plein air.

Pour plus d’informations : Site officiel du festival

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: